Créer un site internet

Promotion et défense des droits numériques

Atelier du 2 juin 2022 sur la gouvernance multipartite de la cybersécurité

 JONCTION, en partenariat avec Global Partner Digital (une ONG des droits de l’homme basée à Londres, travaillant sur la cybersécurité), a organisé le jeudi 2 juin 2022 un atelier sur le thème : « la gouvernance multipartite de la cybersécurité.

Selon le conférencier du jour, M. El Hadji Daouda Diagne, ingénieur en informatique, spécialiste en cybersécurité, notre pays ne dispose pas d’une structure de coordination du secteur de la cybersécurité..

Lire l'intégralité de l'article de presse en cliquant ici :  https://dounya24.com/el-hadji-daouda-diagne-ingenieur-en-informatique-specialiste-en-cybersecurite-le-senegal-ne-dispose-pas-dune-structure-de-coordination-du-secteur-de-la-cybersecurite/

Atelier communautaire de plaidoyer pour la fermeture de l'Internet au Sénégal et évaluation des besoins

Jonction en partenariat avec Internews déroule au Sénégal un projet dénommé OPTIMA. Le projet OPTIMA vise à Travailler en collaboration avec les communautés de défense des droits afin de développer les compétences et les ressources nécessaires pour mieux prévoir et prévenir les coupures de l'internet, s'y préparer, y répondre et y mettre fin. C'est dans ce contexte qu'un atelier a été organisé les 23 et 24 juin 2022 à Dakar pour offrir aux parties prenantes une plateforme d'échange et de partage sur la problématique des coupures de lPhoto famille atelier'internet.

 

Atelier sur : Régulation des TICs et le droit d’accès à l’information

Promotion et défense des droits numériques

 

Jonction organise, dans le cadre de FIFA21 une session d’échange sur le thème : Régulation des TICs et le droit d’accès à l’information.qui se tiendra le 30 septembre 2021, de 15h00 à 18h00 

Vous pouvez nous suivre sur zoom en cliquant sur ce lien :  https://us02web.zoom.us/j/5384499457?pwd=TWtFankxcVlFUTF2TkJWZmRXdlhYZz09

Panelistes 1
Fifafrica21 hub senegal1
 
 

Atelier de lancement du cadre de concertation sur l'harmonisation et l'actualisation du cadre juridique du secteur des TIC

Ce jour, 7 juin 2021 s'est ouvert l'atelier de lancement du cadre de concertation sur l'harmonisation et l'actualisation du cadre juridique du secteur des TIC à Saly, organisé par le ministère de l'économie numérique et des télécommunication du Sénégal. La cérémonie d'ouverture a été présidée par le Ministre de l'économie numérique et des télécommunications.

L'objectif de cet atelier est de créer un cadre de concertation inclusif sur l'actualisation du cadre juridique du secteur des TIC en vue d'harmoniser et de fédérer l'ensemble des travaux initiés par les acteurs, mais aussi d'élaborer les avant-projets de textes législatifs et réglementaires y afférents.

Photo de famille atelier

Atelier de partage de « l’Analyse de la mise en œuvre de la stratégie nationale de cybersécurité de 2018 à 2020 »

Le Sénégal a élaboré et adopté sa stratégie nationale de transformation en une société numérique « Sénégal numérique 2025 » (SN2025). Dans cette optique, la SN2025 s’appuie sur trois prérequis : le cadre juridique et institutionnel ; le capital humain et la confiance numérique.

A cet effet, pour garantir la  confiance numérique, le Sénégal a rajouté dans son dispositif un cadre stratégique, la « Stratégie Nationale de Cybersécurité 2022 » (SNC2022) ayant pour vision « En 2022 au Sénégal, un cyberespace de confiance, sécurisé et résilient pour tous ».

C’est précisément dans ce contexte que l’organisation JONCTION, en partenariat avec Global Partner Digital (une ONG des droits de l’homme basée à Londres, travaillant sur cybersécurité), organise cet atelier afin de permettre un échange et un partage avec les parties prenantes sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Cybersécurité de 2018 à 2020.

Voir compte rendu presse : https://www.lactuacho.com/cybersecurite-lactualisation-du-cadre-juridique-un-imperatif-selon-les-acteurs/

Atelier 1

Déclaration conjointe : Projet de régulation des réseaux sociaux au Sénégal : Nous alertons

Lors du  conseil des ministres du 03 février 2021, le Président de la République Macky Sall a instruit le gouvernement de mettre en place un “dispositif de régulation et d’encadrement spécifique aux réseaux sociaux. Et, l’a réitéré  le 1er mai dans son discours lors de la cérémonie de remise des cahiers de doléances.

En tant qu’Organisations de la Société Civile et des droits humains attachés à la liberté d’expression nous sommes très préoccupés par ce projet car s’il est mis en œuvre, il s’agirait d’une violation des principes de la liberté d’expression consacrée par la constitution Sénégal et les normes internationales auxquelles le Sénégal a souscrit. 

lors du  conseil des ministres du 03 février 2021, le Président de la République Macky Sall a instruit le gouvernement de mettre en place un “dispositif de régulation et d’encadrement spécifique aux réseaux sociaux. Et, l’a réitéré  le 1er mai dans son discours lors de la cérémonie de remise des cahiers de doléances.

En tant qu’Organisations de la Société Civile et des droits humains attachés à la liberté d’expression nous sommes très préoccupés par ce projet car s’il est mis en œuvre, il s’agirait d’une violation des principes de la liberté d’expression consacrée par la constitution Sénégal et les normes internationales auxquelles le Sénégal a souscrit. 

Lire la déclaration conjointe de 5 organisations de la société civile sénégalaise sur ce projet : Declaration conjointeDeclaration conjointe (751.22 Ko)

Les coupures d'internet en Afrique: Un paradoxe pour la démocratie et le développement socio-économique

                                                                                                                                               7 février 2021

Une analyse de Justin oumar BAMAH OSSOVI, juriste-chercheur en cyber droit

La recrudescence des cas de coupures d'internet sur le continent africain est devenue monnaie courante. En effet, ces pratiques ont été longtemps assimilées à des perturbations d’origine technique d'accès au web, mais en réalité, elles reflètent des actes volontaires planifiés et orchestrés le plus souvent pour des raisons bien déterminées. Toutefois, l'internet demeure un espace de liberté, un moyen incontournable dans la réalisation de nos différentes activités économiques et facilite la promotion d'une véritable communication de masse sans discrimination pour tout une communauté d'utilisateurs.

Voir l'article : Coupure de l internet en afriqueCoupure de l internet en afrique (738.21 Ko)

Justin

Stratégie Nationale de Cybersécurité du Sénégal – SNC2022 Analyse de la mise en œuvre de 2018 à 2020

Notre consultant El Hadji Daouda DIAGNE Spécialiste en cybersécurité vient de terminer une étude sur l'analyse de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Cybersécurité du Sénégal de 2018 à 2020. En effet, comme le souligne l'auteur " l’accélération de la diffusion des TIC est devenue aujourd’hui une réalité au Sénégal confortée par la multiplicité d’offres autour du haut débit, l’amélioration de la qualité des infrastructures, des services et la réduction des coûts. Etant conscient de ces atouts, le Sénégal a élaboré et adopté sa stratégie nationale de transformation en une société numérique « Sénégal numérique 2025 » (SN2025). Le troisième pré-requis de la (SN2025) qui est « la confiance numérique » sous-tend la protection des infrastructures, des systèmes d’information, des utilisateurs et du cyberespace dans sa globalité. Ce qui est une nécessité avérée dans l’échiquier du numérique."

Lire l'étude en suivant ce lien Analyse snc2022 vf jonctionAnalyse snc2022 vf jonction (802.22 Ko)

Un article sur La lutte contre les fake news: une politique restrictive de la liberté d'expression en ligne au Sénégal publié par le site web de Global Voices à cette adresse:

https://globalvoices.org/2020/12/11/the-fight-against-fake-news-a-restrictive-policy-for-online-freedom-of-expression-in-senegal/

Forum on Internet Freedom in Africa 2020 (#FIFAfrica20)

Session du 29 septembre 2020 sur : COVID19 et fake news : Les entraves à la liberté d'expression sur internet en temps de crise sanitaire

Dakar, le 29 septembre 2020

Panelistes

 

Dsc 1317 17

 

Voir le rapport de la session FIFAFRICA2020

Rapport session jonction du 29 septembre 2020Rapport session jonction du 29 septembre 2020 (271.06 Ko)

The report forum on internet freedom in africa 2020The report forum on internet freedom in africa 2020 (360.9 Ko)

 

 

 

Enjeux de la gouvernance de la cybersécurité au Sénégal

Le 2 septembre 2020 Jonction a organisé un atelier avec les journalistes et autres acteurs des médias sur sur les enjeux et pratiques de la gouvernance de la cybersécurité du Sénégal.

Cet atelier a été organisé afin de permettre un échange et partage avec les journalistes et autres acteurs des médias sur la stratégie nationale de cybersécurité pour explorer, à mi-parcours, les modifications souhaitables pour un respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Lire le rapport de l'atelier :Rapport atelierRapport atelier (546.45 Ko)

Presse : Article atelierArticle atelier (251.31 Ko)

COMMENTAIRE SUR L’AVANT-PROJET DE LOI PORTANT PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL AU SENEGAL

Cette analyse est un commentaire de JUSTIN OUMAR BAMAH OSSOVI, Juriste, chercheur en cyber droit. Selon Justin "La législation sénégalaise en matière de protection des données à caractère personnel est fortement perturbée aujourd’hui par l’évolution des technologies de l’information et de la communication. En effet, ce bouleversement semble constituer un des baromètres permettant d’évaluer la place des données dans l’écosystème numérique. A cela, s’ajoute les préoccupations d’ordre sécuritaire et l’impératif de sauvegarder les droits humains notamment ceux relatifs aux données personnelles eu égard à la recrudescence des  dérives portant atteintes aux droits fondamentaux.". Voir la suite de l'étude en cliquant ici Commentaire sur l avant projet de loiCommentaire sur l avant projet de loi (496.42 Ko)

Atelier sur : " L’avant-projet de loi sur la protection des données personnelles : Quelles recommandations ?",

Ce jeudi 27 Février 2020,  s’est tenue à Saly Hôtel (Hôtel Filaos),  l’atelier relatif au thème : " L’avant-projet de loi sur la protection des données personnelles : Quelles recommandations ?", organisé par JONCTION avec le soutien de CIPESA et Facebook.

Cet atelier qui a réuni une trentaine d'acteurs des médias, des bloggueurs, de la société civile et des institutions tels que le ministère de l’économie numérique et des télécommunicationsl,. Avec la présence effective de CIPESA, représenté par Mme Simone TOUSSI qui, dans son discours a présenté  le domaine d’intervention de CIPESA.

La cérémonie d’ouverture présidée par le Président de JONCTION, M. Ababcar DIOP ; a été ouverte par M. FALL, représentant le ministère de l’économie numérique et des télécommunications.

Img 3706 1 1

 

Ecoutez le reportage fait par la Radio Futur Média  Clic sur "Ecouté le podcast"

http://www.rfm.sn/podcasts/arobase-vendredi-28-fevrier-2020-2992

Participation au GFCE

20191010 174003 4

Jonction a participé au GFCE Annual Meeting 2019 du 8 - 10 October 2019 à Addis Ababa, en Ethiopie

The focus of the GFCE in 2019 is to further strengthen an ecosystem for international cooperation on cyber capacity building. The GFCE Annual Meeting 2019 aims to move further towards the implementation of CCB. Therefore, the GFCE needs to engage more with the community to get more insights on the CCB needs / lessons learned and share experiences. The focus of the Annual Meeting will be on the following elements:

 

Global workshops (organized by the Working Groups);

Launch of the renewed CCB Knowlegde portal;

Introduction of the GFCE Foundation and the GFCE Fund with the World Bank;

Presentation of the clearing house mechanism;

Discussion on GFCE developments, such as the governance of the GFCE and the CCB research agenda.

FIFAFRICA2019

Photo fifafrica page 0012

Forum on Internet Freedom in Africa 2019,  23- 26 septembre 2019 -  Addis Ababa, Ethiopia.

 

Jonction a participé à l’édition 2019 de FIFAFRICA organisée annuellement par the Collaboration for International ICT Policy for East and Southern Africa (CIPESA) en partenariat avec le ministère éthiopien de l’innovation et de la technologie du 23 au 26 septembre 2019 à Addis Ababa en Ethiopie.

A cette occasion, le président de Jonction a participé à un panel portant sur « Promouvoir les droits numériques dans des environnements difficiles : Cas de l'Afrique francophone »/

Jonction était également représentée par Astou Diouf coordonnatrice du  département de recherche.

Photo 2 forum fifafrica page 0013

 

 

 

Recherche sur la liberté d’expression sur Internet au Sénégal

12 Septembre 2019

Par Diouf Astou, Jonction |


Aujourd’hui, les technologies de l’information et de la communication (TIC) constituent des leviers formidables  pour promouvoir et défendre les droits de l’homme. Elles offrent plusieurs espaces d’expression et de ce fait contribuent à l’exercice du droit à la liberté d’expression.

Toutefois, les Etats ne cessent de vouloir  réduire ces espaces numériques d’expression « soit en procédant à l’adoption de lois et réglementations répressives, soit en procédant à la violation des droits numériques par des arrestations et intimidations des usagers d’Internet, dans le but de catalyser la libre expression des internautes et la participation citoyenne à l’exercice de la démocratie ».

C’est dans ce contexte que Jonction a procédé à une recherche sur la liberté d’expression sur internet au Sénégal. Cette étude a pour  objectif principal de servir comme outil de plaidoyer et de renforcement des capacités à l’intention des parties prenantes (Etat, secteur privé et société civile) sur les questions et enjeux de la liberté d’expression sur Internet et de la confidentialité  sur Internet afin de construire une société de l’information respectueuse des droits de l’homme. Elle servira également de référence pour tous ceux qui souhaitent en connaitre un peu plus sur la liberté d’expression sur Internet au Sénégal.

Cette recherche a été possible grâce au soutien du programme Africa Digital Rights Fund (ADRF). Ce projet est initié par Collaboration on International ICT Policy for East and Southern Africa (CIPESA).

Le programme Africa Digital Rights Fund (ADRF) a pour objectif « de mettre en œuvre des activités qui font progresser les droits numériques, notamment le plaidoyer, les litiges, la recherche, l’analyse politique, la culture numérique et le renforcement des compétences en sécurité numérique ».  L’ADRF a été développé pour renforcer les capacités locales en matière de recherche fondée sur des données probantes, de plaidoyer collaboratif et d’engagements politiques efficaces en réponse aux développements réglementaires et pratiques qui affectent la liberté de l’Internet dans la région.

Version anglaise : Recherche sur la liberté d’expression sur Internet au Sénégal Version française Liberte d expression sur internetLiberte d expression sur internet (2.32 Mo) 

L’auteur de l’étude est une juriste du nom de Astou DIOUF, elle coordonne le département de recherche à Jonction, une organisation de promotion et de défense des droits numériques. C’est une passionnée dans la défense et la promotion des droits numérique, notamment la cybercriminalité, la liberté d’expression, les données à caractère personnel et la cyber sécurité. Elle a soutenu son mémoire sur : l’instruction préparatoire en matière de Cybercriminalité pour l’obtention du diplôme de Master 2 en Droit à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar.

Elle est également l’auteur d’une Etude Critique de la Stratégie Nationale de Cybersécurité du Sénégal.

Atelier de renforcement des capacités de la société civile sur la cybersécurité et la cybercriminalité

Jonction a organisé ce 13 juin 2019 un atelier de renforcement des capacités des organisations de la société civile sur la cybersécurité et la cybercriminalité au Sénégal ; ceci dans le cadre du programme «Intégration des droits de l’homme dans les processus de cybersécurité et de cybercriminalité». Ce projet est mené en partenariat avec Global Partner Digital.

Le programme «Intégration des droits de l'homme dans les processus d'élaboration de politiques en matière de cybersécurité et de cybercriminalité» au Sénégal a pour objectif général de :

  • Img 0160photo atelier3Faciliter l'engagement de la société civile dans les processus décisionnels nationaux clés en matière de cybersécurité et de cybercriminalité.

Ababacar Diop, l'invité de TIC TAC

L’association JONCTION vient de publier deux rapports d’études sur la Stratégie nationale de cybersécurité du Sénégal.

La première étude fait l’état des lieux de la politique de cybersécurité et de lutte contre la cybercriminalité et la seconde pointe des manquements aux Droits humains dans la loi anti- cybercriminels.

Nous en parlons avec Ababacar Diop, le président de l’association JONCTION.

http://www.rcisenegal.com/index.php/fr/?option=com_content&view=article&id=364

Etudes sur la cybersécurité et la cybercriminalité au Sénégal

Jonction en partenariat avec Global Partner Digital a produit une étude en mars 2019 sur la cybersécurité et la cybercriminalité au Sénégal et une analyse critique de la stratégie nationale de cybersécurité du Sénégal.

Ces études ont été produites dans le cadre de la mise en oeuvre du projet dont l'objectif est de permettre une intégration des droits de l'homme dans le processus de cybersécurité et de cybercriminalité.

Ici en attaché Etude critique de la strategie nationale de cybersecurite du senegal 2Etude critique de la strategie nationale de cybersecurite du senegal 2 (1.13 Mo)Etat des lieux de la cybersecurite et de la cybercriminalite au senegal par dr ndiogouEtat des lieux de la cybersecurite et de la cybercriminalite au senegal par dr ndiogou (1.17 Mo)

Forum on Internet Freedom in Africa 2018

 

Register for the Forum on Internet Freedom in Africa 2018 (FIFAfrica18)

This year, the Collaboration on International ICT Policy in East and Southern Africa (CIPESA) hosts FIFAfrica18 in partnership with the Media Foundation West Africa (MFWA). It follows the the success of  last years Forum co-hosted with the Association for Progressive Communications in Johannesburg, South Africa.

Jonctionlogo1

ITU Annual Regional Human Capacity Building

????????Jonction au ITU Annual Regional Human Capacity Building Workshop on

“Strengthening Capacities in Internet Governance in Africa”

Monday, 27 August 2018 
https://www.itu.int/en/ITU-D/Capacity-Building/Pages/events/2018/Internet%20Governance/AFR/Agenda.aspx

Près de 100 organisations d'intérêt public exhortent le Conseil de l'Europe à garantir des normes de transparence élevées pour les négociations sur la cybercriminalité

Lire la lettre ici : https://edri.org/files/letter-cybercrimenegotiations-and-transparency_20180403_FR.pdf

Jonctiontof1
La surveillance en ligne, la sécurité et la confidentialité sont des problématiques qui ont été au centre des préoccupations des militants des droits de l'homme depuis des années. Mais c’est surtout avec les récentes révélations de Edward Snowden que ces questions ont attirées l'attention mondiale.

C’est dans ce cadre que Society Watch Global Information a publié des rapports sur le suivi de l'état de surveillance des communications dans 59 pays à travers le monde  notamment des pays aussi divers que la Hongrie, l'Inde, l'Argentine, la Gambie, le Liban et le Royaume-Uni, le Sénégal. Chaque rapport aborde la question de la surveillance des communications  sous un angle différent. Certains analysent les cadres juridiques qui permettent la surveillance, d'autres le rôle des entreprises dans la collecte de données (y compris les données de marketing sur les enfants), le potentiel de la biométrie en terme de violation des droits etc. 

Pour lire rapport 2014 de Society Watch Global Information cliquez ici : http://www.giswatch.org/2014-communications-surveillance-digital-age 

Jonctiontof2

Notre partenaire Privacy International est engagé dans la lutte pour le droit à la vie privée à travers le monde.

Privacy International envisage un monde où le droit à la vie privée est protégée, respectée et accomplie. La vie privée est essentielle à la protection de l'autonomie et la dignité humaine, servant de fondement sur lequel les autres droits de l'homme sont construits.

Voir : http://www.privacyinternational.org